AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aldemis Keltor

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Aldemis Keltor   Lun 25 Mai 2009 - 21:24

Nom : Keltor
Prénom : Aldemis
Surnom : Vahamon
Age : 22 ans

Ambitions : Devenir l’Empereur Sith, reforger la philosophie Sith, corrompre le côté lumineux de la force. (Ce sont des ambitions et non des réalités écrites dans les étoiles! À ne pas oublier au joueur qui lira ma fiche.)

Camps : Empire Sith

Sabre laser/Armes :
Sabre laser simple à la lame orangée, Sceptre-laser, Vibro-Katana (lire l’histoire pour mieux comprendre la provenance des deux dernières armes.
Possessions diverses : Livre de Kelestor (Enseignement de l’Ordre de la Neutralité absolument aucune propriété spéciale.) Et l’Holocron de Vahamon (ne contenant que des informations relier à l’histoire de Vahamon, à son vécu et à ceux qui l’ont côtoyé.


Description physique : « La couleur de ses yeux était aussi verte que ceux de son grand-père, héritant ainsi de cette profondeur irréprochable et dont la sévérité semble être porteur d’une vérité que l’homme moyen ne pourrait discerner. Son visage, semblable à celui de sa mère est d’une délicatesse adorable, d’un teint de peau sévèrement pâle presque saumâtres, ses traits n’en sont pas moins celui d’un homme ayant vécu une enfance d’étude et d’apprentissage platonique. Sa musculature n’en est pas moins d’un parfait contraste, moulé à même l’entraînement au sabre et à l’évitement des puissantes « démonstrations » de force que pouvait lui inculquer son mentor. Ses cheveux d’un blond cuivré son porteur d’un reflet angélique mélanger aux effets très soudains du coté obscure de la force. Se dessinant jusque dans le dos de sa nuque, ses cheveux sont le plus souvent étalés de chaque côté de son visage. Sa grandeur est celui d’un humain moyen et son poids celui d’un homme à la musculature développé sans toutefois être proéminente. Sa tunique aussi mémorable que le pseudonyme que le jeune homme s’appropriait était principalement martelé d’un noir lustré aux insignes d’un rouge luisant ornant le symbole de la castre de sa famille. Ce même symbole était celui d’un sceptre disposé entre un grimoire à moitié ouvert et son masque de fer était d’un noir plus terne, mais renforcé par quelques insignes d’éclaires rougeâtres de chacun des côtés de son masque. Ornant le tout, une cape rouge et noir désignait un aspect des plus prestigieux, vestige d’un passé dont seule la « tunique » aurait pût témoigner. »


Description psychologique : «Ce dresse devant vous un homme froid au tempérament belliqueux, sa colère est palpable tout en surface de son âme alors que dans les profondeurs de celle-ci ce cache une luminosité vengeresse envers ceux qui ont participé à la fragmentation de l’Empire Sith. Vous ressentirez en sa présence un léger frisson de malaise lorsqu’il devra prendre une décision. Cet homme n’hésitera pas à sacrifier ses propres désirs pour le bien de son institution favorite, mais en contrepartie, lorsqu’aucun enjeu n’affectera ses choix, il sera toujours porté vers la condamnation d’une action sans portée. Chacune de ses paroles ne servira que ses intérêts ou celui de l’institution auquel il aspire et il ne perdra que très rarement son temps dans des conversations qu’il jugera futile ou encore dénudé du moindre intérêt. L’homme dont vous, vous méfierez des paroles aura toujours avec lui une langue prête à vous écorché d’une remarque subtile, mais suffisamment posée afin de vous faire réagir. Malgré son tempérament, l’homme au masque de fer ne jugera un individu selon sont bon plaisir, mais bien selon les actions d’un même individu ou encore de son inaction. La violence inutile dans une situation donnée sera quelque chose qu’il répugnera, mais qu’il envisagera si cette même situation l’exige ou encore lui amènerait une solution à un quelconque problème. Sa philosophie est celle d’une action posée, réfléchie menant à l’accomplissement d’un but ou d’un dénouement prévu et ou encore escompté. L’anticipation sera pour lui un grand passe-temps, mais seules ses pensées seront empreintes de ce petit plaisir discret. Aussi surprenant que cela vous paraisse, vous ne ressentirez aucune haine émaner de son être, seule une profonde sérénité dans le coté obscure de la force et une joie qu’il vous exprimera en certaines occasions. Dans le privée et les relations interpersonnelles, Aldemis vous apparaîtra comme un homme d’une grande écoute qui se remémorera chacune de vos paroles afin de les retourner contre vous le moment venu, cependant il n’hésitera pas à féliciter les accomplissements de ses alliers tout aussi bien que de ses ennemis. Dans un poste de pouvoir politique, l’homme au masque de fer récompensera ses subordonnés selon le mérite et non selon son « appréciation » personnelle et dans le sens contraire, il n’hésitera pas à dégrader un subordonné advenant un échec jugé pitoyable et n’aura aucune prise de conscience à donner un poste d’un subordonné à un autre afin d’encourager la compétition entre ceux dont il à la charge. »


Histoire :


Le sang de Vahamon


Le vieil homme versa une larme en observant le corps de son propre fils, la chaire de sa chaire, le sang de son sang. Celui qu’il avait élevé jusqu’à la maturité, lui ayant appris tous ses secrets et ayant partagé avec lui la responsabilité de l’antique ordre de la neutralité. Veskan Keltor n’avait pourtant pas survécu, le vieil homme était arrivé trop tard, malgré sa puissance il avait été impuissant et avait ressentie la mort de son fils à travers la force. Un grand écho avait alors résonné dans son cœur ainsi que dans son esprit, ses yeux c’étaient remplis de larmes et lors d’une des rares fois de sa vie, Vahamon avait poussé un rugissement de rage et de désespoir. Le corps du vieil inquisiteur d’une époque révolue n’avait cessé de trembler d’anxiété durant le long voyage qui l’avait attendu de Coruscant à Onderon et grâce à ses richesses considérables accumulées durant ses années de loyaux services envers la République de Kane et son rôle de médiateur dans la réconciliation entre l’ordre Jedi et la République, Vahamon avait à son service plusieurs aides médicales s’occupant de sa santé ainsi que de ses divers besoins personnels. Lorsque que le maître de l'ordre de la Neutralité arriva finalement sur la planète Onderon, la statioport était jonchée de cadavres, certains lui semblaient être Sith tendis que d’autre était Jedi et au milieu de cette marre de corps inerte gisait son fils accompagné d’une femme qu’il avait lui-même formé et entre les deux personnes qu’il avait chéries se trouvait un nourrisson enveloppé dans une étrange couverture et protégé par une bulle de force que Vahamon eut du mal à identifié la provenance. Le plus probable avait été selon lui la combinaison des pouvoirs de son fils à ceux de sa compagne qui avaient donné naissance à son petit-fils.

Vahamon le ressentait au plus profond de lui-même et lorsqu’il prit dans ses bras le nourrisson il ne put que ressentir une joie et une fierté des plus éloquentes. L’affinité du bébé avec la force ne faisait aucun doute et comme les lois de la génétique ne pouvaient être transgressées, le petit Aldemis Keltor retenait beaucoup plus de son grand-père étant de la troisième génération plutôt que de son propre père ou encore de sa mère. Vahamon retourna alors sur Coruscant avec son petit-fils qu’il entreprit d’élever à l’aide de ses nourrices et de ses aides médicales jusqu’à sa propre mort. Vahamon avait vécu jusqu’à lors une retraite paisible dont la principale occupation avait été la formation d’apprenties pour le compte de l’ordre Jedi et lorsqu’il ramena son petit-fils dans son somptueux manoir, il décida de prendre en charge l’éducation de son fils et il retira ainsi de toute activité politique ou toute forme d’implication pouvant nuire à l’encadrement du petit Aldemis. Lorsque le petit garçon eu finalement atteint l’âge de 3 ans, Vahamon commença à initier le jeune garçon à la perception des sens à travers la force. Le jeune Aldemis n’était pas un élève particulièrement doué à ses débuts, mais plus il progressait, plus il passait du temps avec l’antique Vahamon et plus il s’intéressait aux évènements passés et à l’anticipation des évènements future. Lorsqu’Aldemis fut finalement âgé de 8 ans, Vahamon l’aida dans la fabrication de son premier sabre laser et dès cet âge il l’entraina du mieux qu’il pouvait en lui apprenant tout ce qu’il connaissait sur « l’art de la guerre ». Les préceptes de la philosophie lui fussent transmis par un holocron contenant l’archives historiques officielles de cet ordre que Vahamon avait remis sur pied.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Aldemis Keltor   Lun 25 Mai 2009 - 21:24

Le secret de l’héritier


Le jeune Aldemis Keltor s’entrainait farouchement dans l’une des sales du luxueux manoir de Coruscant dans lequel il avait grandi. Il avait bien sûr voyagé sur de nombreuses planètes, mais ses déplacements avaient toujours été accompagnés de son grand-père lui dévoilant des secrets sur certains lieux ainsi qu’une riche description historique des batailles qui avaient fait rage sur les planètes qu’ils visitaient. Les connaissances que le jeune homme avait amassées grâce à son grand-père et à son mentor était son plus grand plaisir, transcrivant sur quelques vieux manuscrits les conseils de son maître, Aldemis avait appris à développer par lui-même un sens de l’analyse et un sens de maîtrise historique dépassant de loin tout ce qu’il aurait pût apprendre dans une institution privée telle que Coruscant ou encore l’académie Jedi qui ne martelais que sur les « cotés lumineux » de la force. Vahamon lui avait enseigné à comprendre le côté obscur, tout aussi bien qu’à comprendre le cotées lumineux, même si il n’avait pas la puissance de son maître, le jeune homme avait les pleines capacités de choisir son destin. Lorsque son maître ne fit qu’un avec la force, ses derniers mots le marqueraient à jamais. Il se rappelait ce moment d’une intensité émotionnel qu’il n’avait jamais vécu auparavant. Ses yeux se remplirent d’eau lorsqu’il aperçut Vahamon mourant dans son lit et malgré son état, le vieil homme ne semblait pas souffrir, car il ne cessait nullement de sourire. D’un geste brusque, le vieil homme lui prit la main, l’attira à lui et d’une voix forte qui était néanmoins adoucît par son âge vénérable il lui souffla ses dernières volontés.

« Mon fils, dit-il d’un regard luisant, je t’ais enseigné tout ce que j’ais appris durant mon siècle d’existence, je t’ais appris mes plus grandes victoires ainsi que mes plus grandes défaites. Je t’ais enseigner à maîtriser la force, mais tout aussi bien à la respecter, je t’ais enseigné le chemin de la neutralité et l’art de cet ordre ancien que j’ais jurer de protéger. Je suis fier des progrès que tu as accomplis, je te lègue mon holocron fils, l’œuvre de toute une vie. Tu y trouveras tout ce que j’ais accomplis et tout ce que j’ais échouée. Je te lègue le secret de l’héritage de l’ordre gris : Tu es ce même secret, ton père et ta mère son mort pour te protéger, mort pour protéger l’union du Roi d’Onderon, Veskan Keltor et la fille de Klarend Meredin, Fellia Meredin. Klarend Meredin était l’un des apprentis de Darth Slayer, il est mort tué par Zoridrak Kavarion lui-même apprenti du Seigneur du Chaos, Shadowvenous. Le secret, celui que je porte et que tu portes toi-même par ton sang est celui-ci : J’ais tué Zoridrak Kavarion, j’ais combattu le Seigneur du Chaos et je l’ais capturé. Je l’ais épargné, mon fils, au nom de la neutralité j’ais compris que le chaos qu’il engendrait était nécessaire à la reconstruction de la Galaxie. Grâce à la menace qu’il a représentée, la République de Kane et l’ordre Jedi se sont réconciliés. Shadowvenous et moi nous avons pactisé tous les deux, nous avons fait en sorte de rassembler l’ordre Jedi et la République à nouveau afin que l’empire Sith que le Seigneur de la Peur convoitait perdre en puissance. Nous avons agi de concert et lorsque Darth Slayer disparue l’empire Sith se fractura entre Klarend Meredin et Darth Fear les deux apprenties de l’empereur. Grâce à cette fracture, à cet enchaînement de manipulation, l’ordre du Soleil de Jade réussi à détruire une grande partie des forces de Klarend laissant Fear empereur durant un long moment avant de lui-même disparaître comme son défunt maître. Mon pacte avec Shadowvenous n’est pas terminé mon fils, lorsque l’ordre du Soleil de Jade devint trop puissant, j’eus recours à la seule solution qui me restait, j’incitais le nouvel ordre Jedi à mettre un terme à ce mouvement chaotique. Comprends que ma loyauté était déchirée, car Shadowvenous devint un grand ami et malgré nos différences, nous prenions plaisir à débattre de nos idées. C’est ainsi que je guidai l’ordre Jedi et mes loyaux sujets vers l’une des plus mémorables batailles de ce siècle : la bataille de Brentaal IV. Dans un combat déchirant, nous croisâmes, le fer à l’aide de nos stratégies respectives et ma victoire en fût une de justesse. Devant l’inefficacité de nos connaissances tactiques et stratégiques, nous décidâmes du sort de la bataille par un duel. À plusieurs reprises ma tête faillit être décapitée sous les puissants coups de Shadowvenous, mais je réussi à l’immobiliser et alors que je le poussais au dernier retranchement… Nous firent un second accord, je simulais sa mort en le scellant dans une couche de carbone reconstructive en échange de quoi dès son réveil il veillerait à la sécurité de mon dernier descendant. Je ne ferais plus qu’un avec la force, mon enfant, je ne te lègue aucun fardeau tu es libre de tes choix, l’ordre de la neutralité peu mourir avec toi ou tu peux la faire revivre si tu le souhaites. Sache que je ne te porterais aucunement rancune… Nous avons vécu de beaux moments ensemble, je t’aime mon fils, mon apprentie. Tout ce qui m’appartenait est désormais à toi, mon armure, mon sceptre laser ainsi que mes richesses accumulées au cours de ce siècle d’existence… Je, je… »

Les pleures d’Aldemis avait cessés, ses larmes étaient à présent asséchées. Avant même que le vieil homme ne puisse prononcer son dernier souhait, la mort l’emporta, la force le réclama. Une lame étincelante trancha la tête du vieillard, le sang gicla sur le visage d’Aldemis, son sourire ne pouvait qu’en être plus grand. Dans ses mains gisait une vibrolame dont la lame était d’une longueur de 120 centimètres, cette antique lame portait sur son manche le logo de l’homme qui avait sauvé la République en temps de crise : Kane. Le sourire d’Aldemis Keltor en était sans le moindre doute affecté, il avait tué Vahamon à l’aide de la lame que lui avait léguée son plus fidèle compagnon. L’ironie de cette situation, l’ironie de ce meurtre était d’une beauté mémorable dans l’esprit du jeune homme, jamais il n’aurait pût réussir à tuer son maître à l’aide d’un sabra laser. Malgré sa faiblesse, Vahamon aurait sans la moindre inconvenance perçu le son de la lame et aurait projeté son petit-fils à l’aide de la force. Le « Katana » de Kane avait été la seule chance d’Aldemis de se libérer de l’emprise de son grand-père à tout jamais et de goûter à l’héritage que celui-ci lui lèguerait à ce mort. Ce même katana était une relique que Vahamon avait gardée à son chevet afin d’honorer la mémoire de Kane, une mémoire qui était maintenant souillée par le sang de son détenteur et de celui qui avait fait d’innombrables démarches pour l’honorer. Sans aucune formalité, Aldemis récupéra la tunique et le masque de fer de son maître qu’il enfila et qu’il se faisait un plaisir de narguer le reflet projeté dans le miroir. Après quelques instants de satisfaction exprimés par le biais de ses moqueries, Aldemis récupéra l’holocron de son grand-père ainsi que le testament léguant légalement toutes possessions du Maître de la Neutralité à son plus proche descendant. Dans un sourire camouflé par son masque de fer, Aldemis Keltor récupéra le sceptre laser de son maître et l’attacha derrière son dos à l’endroit spécialement conçu par la tunique qu’il portait accompagné du sabre de Kane qu’il avait bien l’intention d’offrir à Shadowvenous dès qu’il l’aurait retrouvé. Son sabre laser de couleurs orangé à sa ceinture, Aldemis quitta Coruscant sous un nouveau pseudonyme : celui de Vahamon.
Revenir en haut Aller en bas
 
Aldemis Keltor
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Star Wars : Une légende parmi les mythes :: Avant le RP :: Présentation des personnages :: Fiche Validée-
Sauter vers: